Musée de la Chartreuse
Imprimer
Flux RSS
English
Deutsch
Nederlands
Présentation
 Le couvent des Chartreux


Installé depuis 1958 dans l’ancien couvent des Chartreux, le musée de Douai est composé de plusieurs bâtiments : l’hôtel d’Abencourt (1559) et l’aile édifiée par la famille de Montmorency (1608), dominée par une haute tour carrée. Ces deux façades de style Renaissance flamande, alliant la pierre et la brique, sont rythmées par des fenêtres à meneaux, surmontées de frontons, alternativement triangulaires ou cintrés.

Vue du prieuré et de la chapelle

En 1620, Jean de Montmorency vend son hôtel à des moines, les Prémontrés de Furnes, qui le revendent en 1662 aux Chartreux. Afin d’y établir leur couvent, ces derniers construisent, suivant les plans imposés par la règle de saint Bruno, un petit cloître, un réfectoire, une salle capitulaire, un grand cloître et la chapelle, de style classique, terminée en 1722. Ces nouvelles constructions sont reliées aux parties anciennes par le logis dit « des hôtes » (1690), dont les ancrages à fleur de lis rappellent que la ville était française lors de l’édification.

Les Chartreux quittent le bâtiment en 1791, après la suppression des congrégations régulières. Le lieu devient une cartoucherie, puis un dépôt de munitions et de matériel de guerre jusqu’en 1940. Les bâtiments, classés Monument Historique en 1930, font les frais du bombardement du 11 août 1944 - qui endommage aussi irrémédiablement l’ancien musée situé à quelques centaines de mètres.

Proche de la ruine, le couvent des Chartreux est racheté par la Ville de Douai en 1951, pour y installer les collections de l’ancien musée détruit en août 1944. Le musée de la Chartreuse ouvre partiellement le 3 mai 1958. Par la suite, le réfectoire des Chartreux est restauré (1966, 2008), ainsi que la salle capitulaire (devenue une salle d’exposition temporaire), puis la chapelle (2001).

En 2015 sont inaugurés les jardins monastiques de la Chartreuse, bordant l’ancienne chapelle et réalisés grâce à un partenariat noué entre le lycée agricole et horticole du Nord de Douai-Wagnonville, le service Jardins et cadre de vie de la Ville de Douai et l’équipe du musée. L’herbularius ou jardin des simples, le cloître de verdure, le jardinet du Chartreux et le jardin du Prieur permettent désormais au public de découvrir le lien intime que les moines Chartreux entretenaient avec la nature.

 La photothèque Augustin Boutique-Grard


Douai, Gayant passe les fils du tramway, vers 1900. Collection Augustin Boutique

Augustin Boutique (1862 - 1944), photographe amateur, consacra sa vie à la photographie et mit son talent au service du patrimoine monumental de Douai et du Nord entre 1894 et 1914. Il parcourut la France en photographiant les monuments des grandes villes et rapporta de nombreuses vues de ses voyages en Europe. La photothèque, qui porte son nom accolé à celui de son épouse, conserve 25 000 de ses plaques de verre, une partie de ce fonds étant consultable en salle de lecture.

Cette importante collection a régulièrement été enrichie grâce à de nombreux dons (collections Ferran, Dubuisson, Baron-Gallois...), qui sont consultables gratuitement aux mêmes conditions.

La photothèque propose également un ensemble d’expositions itinérantes constituées à partir des photographies d’Augustin Boutique, à destination des établissements scolaires, des bibliothèques, des centres culturels, des mairies et des musées, sur les thèmes suivants : Fêtes et géants du Nord, Le Nord au travail, Villes fortifiées du Nord, Le Nord et la mer, Le Nord : paysages d’eau, Châteaux du Nord, Le Nord au féminin, Familles du Nord, Curiosités du Nord, Patrimoine du Nord, Le Nord rural, Gosses du Nord, Villes et Villages du Nord, Chroniques du Nord, Hommes en Nord, Le Nord fortifié, Le Nord festif.

Consultation du fonds en salle de lecture


Du lundi au vendredi, l’après-midi : 14h00 à 17h00 et sur rendez-vous le samedi


Entrée gratuite Fermeture


Dimanche, mardi & jours fériés / fermeture annuelle en août



Douai, cité des géants
Éléctricité Réseau Distribution France