Musée de la Chartreuse
Imprimer
Flux RSS
English
Deutsch
Nederlands
Présentation
 Le couvent des Chartreux

Installé depuis 1958 dans l’ancien couvent des Chartreux, le musée de Douai est composé de plusieurs bâtiments : l’hôtel d’Abencourt (1559) et l’aile édifiée par la famille de Montmorency (1608), dominée par une haute tour carrée. Ces deux façades de style Renaissance flamande, alliant la pierre et la brique, sont rythmées par des fenêtres à meneaux, surmontées de frontons, alternativement triangulaires ou cintrés.

Vue du prieuré et de la chapelle

En 1620, Jean de Montmorency vend son hôtel à des moines, les Prémontrés de Furnes, qui le revendent en 1662 aux Chartreux. Afin d’y établir leur couvent, ces derniers construisent, suivant les plans imposés par la règle de saint Bruno, un petit cloître, un réfectoire, une salle capitulaire, un grand cloître et la chapelle, de style classique, terminée en 1722. Ces nouvelles constructions sont reliées aux parties anciennes par le logis dit « des hôtes » (1690), dont les ancrages à fleur de lis rappellent que la ville était française lors de l’édification.

Les Chartreux quittent le bâtiment en 1791, après la suppression des congrégations régulières. Le lieu devient une cartoucherie, puis un dépôt de munitions et de matériel de guerre jusqu’en 1940. Les bâtiments, classés Monument Historique en 1930, font les frais du bombardement du 11 août 1944 - qui endommage aussi irrémédiablement l’ancien musée situé à quelques centaines de mètres.

Proche de la ruine, le couvent des Chartreux est racheté par la Ville de Douai en 1951, pour y installer les collections de l’ancien musée détruit en août 1944. Le musée de la Chartreuse ouvre partiellement le 3 mai 1958. Par la suite, le réfectoire des Chartreux est restauré (1966, 2008), ainsi que la salle capitulaire (devenue une salle d’exposition temporaire), puis la chapelle (2001).

En 2015 sont inaugurés les jardins monastiques de la Chartreuse, bordant l’ancienne chapelle et réalisés grâce à un partenariat noué entre le lycée agricole et horticole du Nord de Douai-Wagnonville, le service Jardins et cadre de vie de la Ville de Douai et l’équipe du musée. L’herbularius ou jardin des simples, le cloître de verdure, le jardinet du Chartreux et le jardin du Prieur permettent désormais au public de découvrir le lien intime que les moines Chartreux entretenaient avec la nature.


Douai, cité des géants
Éléctricité Réseau Distribution France